Projets en cours 

Analyse des comportements des patients

À partir de la Cohorte du sommeil de l’IRSR appariée aux données du SNDS, nous avons analysé les comportements des patients en matière de consommation de soins de ville pendant le 1er confinement, incluant la délivrance de médicaments, les visites chez le médecin et les interventions. Nous avons également étudié l’effet de la sévérité du SAOS et de l’observance à la PPC sur cette consommation de soins. 

Nous avons observé un effet  » stockage  » en mars 2020 avec une augmentation de la délivrance de médicaments.

Pendant le confinement, une forte baisse du recours aux soins a été observée. Cette diminution était plus marquée chez les patients atteints de SAOS léger à modéré pour les médecins généralistes et chez les patients atteints de SAOS sévère pour les autres spécialistes. La délivrance d’anxiolytiques a augmenté chez les patients les moins observants.

La cohorte de réadaptation respiratoire les bénéfices

La cohorte de réadaptation respiratoire (RR) a pour objectif de colliger les données des patients respiratoires intégrant un programme de réadaptation respiratoire afin d’évaluer les bénéfices de la RR sur du long terme. La réadaptation respiratoire est proposée à toute personne ayant une maladie respiratoire handicapante. Les bénéfices ont largement été démontrés en particulier dans la BPCO. Cette cohorte comporte donc majoritairement des BPCO mais aussi des asthmes sévères et autres maladies respiratoires chroniques.

Elle permettra au bout de 5 ans de suivi d’évaluer le maintien des acquis en réadaptation respiratoire, l’évolution des patients en terme de survie, de déclin fonctionnel selon les différents phénotypes.

Elle constitue aussi une base de données fonctionnelles à exploiter pour en recherche qualitative autour de l’éducation thérapeutique du patient.

Actuellement, la majorité des études de cohortes cliniques utilisent le SF36 pour mesurer la qualité de vie des patients. Pourtant, le questionnaire recommandé pour les évaluations économiques des programmes de santé (HAS) est l’EQ5D, car c’est le seul qui permet de calculer ces scores d’utilité. La fonction mapping permet de prédire les scores de l’EQ5D à partir de ceux du SF36. Pour construire cette/ces fonction(s) il est nécessaire de s’appuyer sur une étude où les individus ont répondu aux deux questionnaires sur la même période temporelle. Le Projet FMAP de l’IRSR, en collaboration avec le Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche Appliquée en Economie de la Santé – LIRAES, a pour objectif de construire plusieurs fonctions mapping, à partir des données de la cohorte sommeil des pays de la Loire, et de les comparer entre elles.

Etudier l’association entre l’adhérence à la PPC et la fréquence de réalisation d’examens de dépistages (cancers, ostéoporose, maladies occulaires…) et vaccinations (grippe, pneumocoque, COVID) recommandées.

L’Activité Physique Adaptée (APA) et la Réhabilitation Respiratoire (RR) regroupent des activités ou des actions adaptées aux capacités des personnes atteintes de maladies chroniques ou de handicap. L’objectif de ces actions est notamment de prévenir l’apparition ou l’aggravation de maladies et d’augmenter l’autonomie et la qualité de vie des personnes.

Dans ce contexte, nous avons créé des lieux d’accompagnement aux personnes dans la prise en charge de l’activité physique et la réhabilitation respiratoire. Plusieurs types d’activités et de prises en charge sont proposés avec des parcours d’accompagnement personnalisés autour de différentes pathologies, entre autres : respiratoires, cardiaques, diabète, obésité, cancer…